NOS VIANDES

UNE VIANDE RESPECTUEUSE…

Les animaux élevés

Des bovins de races rustiques sont réhabilitées: Highland-Cattle, Black-Angus, Salers, Charolaises, Parthenaises, Aubrac, et évidemment des croisements. Toutes les races ne sont plus aptes à être élevées et engraissées à l’herbe désormais, l’industrialisation de l’agriculture a trop fortement modifié certaines souches de bovins et d’ovins… Mouton vendéen, la charmoise, le southdown, le dorset… font partie des meilleures races pour l’élevage à l’herbeL’élevage en plein air est aussi largement privilégié !

Le bocage

Des pratiques agronomiques douces permettent d’entretenir ce patrimoine naturel sans compromettre sa pérennité, il y a très peu de labour par exemple. Les techniques de sursemis et de fauches raisonnées, en alternance avec le pâturage, sont largement privilégiées. Les sols étant protégés par une couverture végétale toute l’année, il n’y a pas d’érosion ni de lessivage. La vie du sol est riche si on la laisse prospérer, le travail mécanique est limité, pour l‘implantation de nouvelles prairies ou pour les cultures de consommation humaine par exemple.

Les prairies naturelles

Elles sont valorisées par le pâturage, c’est le moyen le plus simple de récolter de l’herbe! En plus de nourrir nos animaux, la flore peut même agir comme phytothérapie. Les fauches permettent par ailleurs de stocker du foin pour les périodes sans herbe : lors des sécheresses estivales par exemple, ou pour l’hiver, naturellement.

Le rythme des saisons

La pousse de l’herbe varie toute l’année en fonction des pluies et des températures, nous adaptons donc le nombre d’animaux et les surfaces à pâturer : en contact direct avec son environnement, l’éleveur conduit son troupeau de façon optimale (pas de gaspillage, pas de surexploitation).

L’environnement social

et économique de la ferme

Le respect de la réglementation en Agriculture Biologique garantit la non-utilisation de produits chimiques de synthèse sur nos fermes. Au-delà, nous préférons travailler avec des structures locales, l’abattoir et l’atelier de découpe par exemple. Nos fermes à taille humaine permettent le maintien d’un microcosme économique et social au coeur des campagnes,bien loin de certaines dérives de l’agriculture.

Le bilan carbone

L’élevage à l’herbe ne nécessite que peu d’énergie fossile pour produire l’alimentation du bétail. La faible mécanisation de nos systèmes améliore encore nos performances énergétiques : peu de pétrole, beaucoup de bon sens !

Les ressources en eau

De par leur rôle d’éponge, les prairies et les haies atténuent les effets des inondations, protègent les bassins versants, et permettent la recharge progressive des nappes phréatiques. Leur qualité est fortement liée aux pratiques agricoles, des systèmes extensifs et sans chimie aident à protéger le cycle de l’eau.

La faune et la flore sauvage

Une multitude d’espèces de graminées, de légumineuses, de fleurs et de plantes sauvages poussent naturellement dans nos prairies. Les botanistes estiment que cette diversité peut aller jusqu’à 30 ou 40 espèces végétales différentes, sans compter les haies et les sous-bois !
La faune sauvage est préservée et abondante, de par la multitude des milieux d’un territoire bocager. Les oiseaux, les amphibiens, les reptiles et les mammifères, tous ces animaux y trouvent leur place !

Le climat

Les dernières recherches montrent que la captation des gaz à effet de serre des prairies peut être supérieure à celle de certaines forêts : la flore présente est tellement productive et diversifiée qu’elle compense largement les émissions des gaz par les ruminants qui s’en nourrissent.

UNE VIANDE GÉNÉREUSE…

En achetant auprès de Pâtures et Papilles, l’amateur de viande est assuré de déguster une viande de qualité nutritionnelle élevée. Le respect des rythmes naturels des animaux, les bienfaits des plantes dont ils se nourrissent; tout cela entraîne des apports optimaux en protéines, en graisse, en vitamines (A et E) et en minéraux; en plus d’un rapport oméga6/oméga3 excellent.

Evidemment, la viande bien élevée a le goût de son terroir ! C’est le retour de l’agriculture nourricière : un mode d’élevage unique, rare et authentique, pour une viande authentique, généreuse pour les papilles !

Enfin, la viande labellisée “Pâtures et Papilles” est aussi généreuse de toutes les valeurs qui nous animent ! La cohérence de nos systèmes, la préservation des environnements naturels et humains, c’est la conscience tranquille que nous travaillons tous les jours pour pérenniser ces cercles vertueux !

En achetant auprès de Pâtures et Papilles, il est assuré de déguster une viande de qualité nutritionnelle élevée. Le respect des rythmes naturels des animaux, les bienfaits des plantes dont ils se nourrissent; tout cela entraîne des apports optimaux en protéines, en graisse, en vitamines (A et E) et en minéraux; en plus d’un rapport oméga6/oméga3 excellent.

Evidemment, la viande bien élevée a le goût de son terroir ! C’est le retour de l’agriculture nourricière : un mode d’élevage unique, rare et authentique, pour une viande authentique, généreuse pour les papilles !

Enfin, la viande labellisée “Pâtures et Papilles” est aussi généreuse de toutes les valeurs qui nous animent ! La cohérence de nos systèmes, la préservation des environnements naturels et humains, c’est la conscience tranquille que nous travaillons tous les jours pour pérenniser ces cercles vertueux !